Mexilhoeira Grande
4notre base, est le coeur de beau Barlavento,la partie occidentale de l’Algarve. De lá, nous ferons des randonnées à Sagres, Aljezur, Sao Teotónio, Santa Clara-a-Velha, Monchique, São Marcus da Serra, Sao Bartolomeu de Messines et Silves. Chaque destination a son propre caractère en ce qui concerne le terrain et la végétation.

Le terrain est généralement accidenté avec une surface en pierres dures à laquelle on s’habitue rapidement. La conduite sur ce genre de terrains solides est beaucoup plus facile que sur le sable ou dans la boue. Près de la côte ouest, vous trouverez de petites zones sablonneuses avec des connifères. Les deux montagnes entourant la ville de Monchique sont composées de granit et forment plusieurs centaines de terraces, datant d’environ 1000 ans.

Défis
Débutant ou pilote expérimenté, tout le monde ici trouvera son défi personnel. Plus près de notre base, nous avons de nombreuses possibilités d’affronter des pentes difficiles. Pour ceux qui ne se sentent pas d’attaque, il y a toujours une occasion de conduire et se faire plaisir autour de soi.

Pour les pilotes moins expérimentés et si les conseils sont appréciés, nous pouvons même enseigner quelques techniques ou exercices.

Une journée typique:
La ´limousine’ Algarve Offroad sera en face de l’hôtel sur les coups de 09:00 (Ponctualité allemande oblige). Un court trajet en voiture vous amène en 15 minutes à Mexilhoeira Grande et dans les 30 minutes, nous pouvons être « hors de la route ».

Entre 13h00 et 14h00, nous arriverons à destination où le déjeuner sera servi dans un restaurant typique. Bien sûr, nous devrons faire le plein que le contenu d’un réservoir n’est pas assez pour nous ramener à la maison. En moyenne, nous parcourons environ 150 à 170 km à la journée.

L’objectif est d’être de retour à 17:00 où l’on peut boire une pinte et partager nos histoires.

Une question souvent entendue: « d’où proviennent tous ces chemins » ?
Eh bien, pour être honnête, après toutes ces années je n’ai pas encore trouvé la réponse. Il me plaît de penser que les tracteurs  ont tracé toutes ces pistes pour mon usage personnel. Quoi qu’il en soit, il y a assez de pistes à parcourir en cinq jours sans jamais avoir à rouler deux fois  sur la même.